Celle qui est riche de ses amis ... merci !



« Et puis, il y a ceux que l’on croise, que l’on connaît à peine, qui vous disent un mot, une phrase, vous accordent une minute, une demi-heure et changent le cours de votre vie. » (Victor Hugo)

Il y a des personnes comme ça, qu’on rencontre dans le cadre du boulot, dans une soirée, sur Facebook, à la sortie de l’école, dans l’ascenseur, au détour d’un blog ou à la fête des voisins. Des personnes pour qui tu es parfois une illustre inconnue et pourtant …

La vie peut être une pute, mais aussi nous réserver de belles surprises avec options bonheur/amitié/amour/à la vie à la mort.

Le destin, ce petit farceur, a mis sur ma route celui qui allait devenir Mister Sparkling - Comte de Joinville premier du nom et Papa-poule Label Rouge. Une rencontre improbable qui a changé le cours de ma vie et qui m’a permis de faire un peu, beaucoup, la paix avec moi-même. Il a su déployer des trésors de patience et de compréhension pour apprivoiser cette sauvage complètement névrosée que j’étais. Avec mes hauts et mes bas, il est toujours là, après plus de 15 ans. J’ai trop de chance. Parce qu’au-delà d’être un couple, d’être des parents, nous sommes encore amoureux et nous formons une équipe ! On se soutient, encore et toujours, au quotidien. On sort de sa zone de confort, on fait des sacrifices pour l’autre, sans se poser la question de savoir qui en fait le plus ou qui en fait le moins.

Il y a mes amis d’enfance, ma famille, ma force. Dave, Bichon, Nel, Likur, Costa, Eve, Stef, Juju, Jlyne, Kanouche, maman, mon tit frère, mon grand-père, mon parrain et toute sa tribu, Chris et sa merveilleuse femme Aicha. Tous me portent, m’écoutent (me plaindre), me rassurent, m’aident sans compter, sans jamais me poser de question. Sans eux, je perdrais pied.

Lorsque j’ai ouvert mon premier blog, j’ai rencontré des personnes formidables (et d’autres moins, mais ce n’est pas grave) qui sont devenues des amis précieux, presque comme une petite famille. Il y a Rhyna, Mowgouaille, Julie La Réboussière et Pénélope Tilou. Ma base. Même si on ne se voit pas assez souvent parce qu’on n’a pas le temps ou parce qu’on est loin, au moindre coup de mou ou coup dur, elles battent le rappel. Il y a aussi Gaëlle, Régina, Marion de l’autre bout du monde, Cassia, Kiara, Anna la Duchesse de Tralala, Eliette, Karine, Laure, Delph, Martine, Debo et d’autres. Du baume au cœur tous les jours, sans jamais rien me demander en retour. Récemment, j’ai pu enfin faire la connaissance IRL d’Odile, Dorian, Framboize, Rizlane, Lolo avec Hugo le Maltais et leur adorable fille. Des personnes d’une gentillesse extrême, bienveillantes, dont les conseils et les idées me sont précieux. La blogosphère est une grande cour de récré où, même si tu ne fais pas partie des beautiful people, il y a des gens qui te tendent gentiment la main quand tu désespères dans ton coin.

Après mon burn-out, professionnellement et émotionnellement, j’étais littéralement à vif, ratatinée. J’ai redémarré de zéro dans une nouvelle agence avec une équipe de « Drôles de Dames ». Pendant 1 an, mes collègues et ma boss m’ont retapée et redonné un peu de confiance en moi. Lili, Kat, Lna et Clochette m’ont beaucoup appris et m’ont poussée au cul pour que je sorte de cet état léthargique. Une véritable renaissance.

Il y a F., qui habite au bout de ma rue et que je croisais quelques fois à la sortie de l’école. Une nana forte, intelligente et pêchue ! Une personne pour qui j’ai de l’admiration, du respect et surtout une amitié sans bornes. Parce qu’elle est droite dans ses bottes, parce qu’elle est cash, parce qu’elle est un peu connasse comme moi et surtout, parce qu’elle ne triche pas. Alors que j’étais en plein dans le jus, après plusieurs nuits blanches à bosser sur ma toute première brochure de voyage, elle a pris le temps de lire ma maquette. Ça n’a l’air de rien, pensez-vous … Un coup de fil de près de 2 heures, pour me dire que ça ne va pas, que j’étais à côté de la plaque, que ça ne reflète pas du tout ce que je suis, qu’il manquait ce petit ton décalé, qu’il fallait que je me lâche et … et … Bref, j’ai pondu une daube. J’ai tout recommencé de A à Z, la rage au ventre et le nez dans le guidon. La cerise sur le sushi ? Elle a sauvé ma brochure et j’ai fait un carton. J’ai accouché d’un bébé certes imparfait, mais j’en suis tellement fière !

Il y a Tatiana, Karine, Eka, Fabio, Claudine, Caro, Stéphanie et Ony. Des pros, des grands pros même ! Des personnes qui croient en moi, en mon projet, mon concept. Ces personnes m’ont toutes dit un jour : « Bravo ! Tu y arriveras, je crois en toi. Tu es une battante. Tu es courageuse. Ne t’inquiète pas. Je t’aiderai. Ça ne peut que marcher, il n’y a pas de raison ! ». C’est comme ceux qui crient dans les gradins quand tu disputes un match ou qui te donnent de l’eau alors que tu cours le marathon de ta vie. Etre un peu reconnue par ses pairs, c’est le début de la consécration. Leurs mots m’ont mis la larme à l’œil. Surtout quand je sais que certains guettent le moment où je vais me croûter en beauté.

Il y a Célia qui a travaillé sans compter les heures ni les tâches ingrates, Virginie qui est tombée du ciel un jour où j’étais épuisée, Cindy, Wafa et Margaux qui prennent soin de moi tous les jours au bureau.

Il y a Pascale Joly, cette femme incroyable, qui m’a appris à remettre les choses en perspective et surtout que rien n’est insurmontable. « Tu te lèves et tu décides ! ». En gros, tu te sors les doigts du ***, tu te fixes des objectifs et tu te donnes les moyens de les atteindre. N’attends pas que les noix de coco tombent du ciel, secoue le cocotier ou grimpe bon sang !!!

Quand je me suis lancée dans mon projet d’agence de voyage, au moment le plus important de ma vie, tout ce petit monde m’a apporté son soutien, des encouragements, des bonnes ondes. Ce que retiens, c’est qu’à un moment ou à un autre, chacune de ces personnes m’a donné un coup de pouce (voire même plusieurs) et/ou de son temps. Chacune de ces personnes représentent une pierre à mon édifice.

Toutes ces personnes autour de moi font que je ne me sens pas seule dans ma petite barque. Tous sont ma force de jedi.

« Tout seul, on va plus vite. Ensemble, on va plus loin. » (proverbe africain)

Tout ça, c’est la cerise sur MON sushi, c’est un beau cadeau de la vie.

MERCI.

Sophie qui se sent portée


… Mais bon, pour le coup, j’ai la grosse pression parce que si je me plante, je vais décevoir pas mal de monde. C’est chaaauuudd !!!


Commentaires

  1. Juste <3
    La vie est belle lorsqu on se donne le temps de la voir 💋

    D.

    RépondreSupprimer
  2. Oh ma belle !!! Si tu savais comme tu me manques!!!! �� merci pour ce billet
    Julie Lareb'

    RépondreSupprimer
  3. Mais y'a plein d'émouvance dans ce texte dis donc.
    Oui, j'invente des mots et alors ?!
    Je ne savais pas tout ça de ta life.
    Ton truc de food loin (la meuf qui va direct au but) c'est top. Ce concept est un bon concept.
    J'attends ton CP :) et mon invit' pour y aller ... bouffer loin !
    LOL
    MDR
    XPTDLOL
    ... bon t'as compris l'idée = humour ;)
    Biz

    RépondreSupprimer
  4. Déjà tu ne va pas te planter. Et ensuite, même si ça arrivait, tu ne décevrais personne !
    Je t'embrasse ma jolie rencontre rennaise !
    ������

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Un dernier mot, Jean-Pierre ?

Articles les plus consultés

☆ Ma vie en Instagram ☆